2018 commémore les 160 ans des relations diplomatiques entre la France et le Japon, ainsi que les 150 ans de l’ère Meiji.

En 1868, le Japon met fin à 250 ans de fermeture et envoie des émissaires en Occident. C’est ainsi que les tisserands de Nishijin, quartier de Kyoto spécialisé dans la production des Obi et Kimono, découvrent à Lyon le métier Jacquard inventé en 1801.

Ce métier utilise des cartes perforées qui permettent de sélectionner les fils de chaîne à soulever afin de faire glisser la navette et créer le motif.

Cette innovation va contribuer au développement de l’industrie de la soie à l’époque Meiji. Les métiers Jacquard sont toujours utilisés pour tisser les ceintures traditionnelles à Nishijin, aux motifs incroyablement complexes et variés.

En créant à Reims des pochettes uniques à partir des obis de Kyoto, Kyomaï célèbre cette tradition d’échange entre la France et le Japon.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×

Panier